LE FOREZ C'EST AUSSI...

Au plan de la table :

  • les vins des coteaux du Forez AOC
  • les fromages : la fourme de MONTBRISON, AOC,  ou la brique du Forez
  • l'eau minérale de BADOIT qui porte le nom du premier qui mit de l'eau pétillante en bouteilles à ST GALMIER.

  • les volailles du Forez ayant obtenu l'appellation
  • le chocolat WEISS n'est pas forésien, mais stéphanois depuis plus de 100 ans
  • et vous pourrez déguster : salade de barabans (pissenlits et lardons cuits), râpé forézien, patia (pommes de terre à la crème), boudin d’herbes, saucisse de chou du Haut-Forez, spécialité charcutière du sac-bardin, brochet et carpe du Forez, truite et écrevisse du Lignon, champignons, et myrtilles ou framboises des monts du Forez.
  • longtemps il y eut une soruce d'eau gazeuse à SAIL SOUS COUZAN (la Couzan - Brault) qui fabiquait également des limonades et sodas. Cette source a été abandonnée.

 

§/§/§/§/§

Le sport a toute sa place avec les équipes de basket de MONTBRISON et FEURS, à l'ombre de leurs grandes du département, le CASE à St Etienne et la Chorale de Roanne.

FEURS et SAINT GALMIER ont deux hippodromes réputés. N'appelle-t-on pas l'hippodrome de FEURS : CHANTILLY EN FOREZ ? De nombreux élavages de chevaux et haras sont installés dans la plaine du Forez.

Une station de ski alpin est en exploitation à CHALMAZEL. Des stations de ski nordique sont également en exploitation dont celle du col de la Loge au dessus de JEANSAGNIERES.

§/§/§/§/§

Le village de SAINT BONNET LE CHATEAU est connu dans le monde entier par sa "spécialité" : le boule de pétanque OBUT.

ST GERMAIN LAVAL fut lontemps connue comme le siège de la fabrication des véhicules tout terrain COURNIL.

PANISSIERES, cité industrielle du début du siècle, était spécialisée dans la fabrication de tissus et de gaze à bluter. La présence de l'industrie du textile dans la commune est de longue date, aussi, il est normal qu'elle se voit décerner le titre de Capitale de la cravate. De nombreuses autres communes du Forez accompagnaient cette industrie.

Autre activité industrielle connue internationalement de PANISSIERES: les caravanes Notin, très appréciées des forains, étaient fabriquées dans cette ville et aujourd'hui encore, la maison Notin fabrique des camping-cars de grand luxe.

L'industrie du fer est encore présente, tant à FEURS avec une fonderie, que dans d'autres communes pour la fabrication d'outils et de lames (scies, couteaux...). Les affûtages du Lignon sont renommés.

Le Forez comporte d'autres industries moins connue comme la fabrication de roues de bicyclettes (la manufacture de cycles de ST ETIENNE n'était pas loin), celle de caramel industriel, de meubles à BOEN SUR LIGNON, SAIL SOUS COUZAN, MONTBRISON (les forêt et le bois sont juste au dessus !), les fabriques de lainages (avec la laine importée de Haute Vienne !), etc...

CHAZELLES SUR LYON, est la capitale du chapeau, spécialisée dans l'industrie du feutre.

§/§/§/§/§

Le Forez, fut le berceau du chemin de fer français

  • Le Forez a été la première région française équipée de voies ferrées. La première descendait, dès 1827, de SAINT ETIENNE à ANDREZIEUX sur la Loire, où le charbon extrait dans la région de ST ETIENNE apporté par rail était alors transbordés dans des bateaux rudimentaires conçus pour un seul voyage, les « rambertes » ou « salambardes ».
  • En 1830, les frères SEGUIN ouvraient une seconde ligne de SAINT ETIENNE à LYON par la vallée du Gier. 
  • Et en 1833, la première ligne d'ANDREZIEUX était prolongée jusqu'à ROANNE, traversant toute la plaine du Forez du sud au nord. Le tracé de cette ancienne ligne est encore bien visible entre BALBIGNY et ROANNE.

Le Monorail de PANISSIERES, quelle aventure !

  • Avant 1880, PANISSIERES qui comptait 5 000 habitants réclamait une liaison avec FEURS. Un projet de Charles LARTIGUE fut adopté : le monorail. Ce moyen de transport à rail unique vit d'abord le jour entre en Irlande. Il pouvait contenir une centaine de passagers, logés dans huit voitures et mettait 35 minutes pour parcourir 16 kilomètres dans un bruit épouvantable. Cette ligne fut exploitée durant 35 ans et fermée en 1924.
  • A PANISSIERES, le projet pris une toute autre "tournure" : la ligne construite d'une façon plus légère que sa cousine n'a pas résisté aux reliefs sinueux de la région. Après quelques essais à vide, le voyage inaugural se solde par l'effondrement de la voie et le retour à pied des personnalités ! Tout le matériel fur vendu et démonté en 1902, sans que jamais la ligne ne soit exploitée.

 

§/§/§/§/§

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×